Pôle d’Echange Intermodal (PEI)

Circulation quartier gare

Pendant plusieurs mois, la circulation dans le quartier de la gare a été impactée par la création du Pôle d'Echange Intermodal (PEI) du bassin d'Aurillac. Si le « transit » reste déconseillé sur ce secteur, la circulation est globalement rétablie dans tout le quartier et les transports en commun ont repris leurs circuits habituels.
Seul restent encore fermé à la circulation le chemin de Conthe, la rue Bastid et la rue J. Hérault en raison des nécessités du chantier. Des perturbations ponctuelles peuvent encore intervenir en lien avec la réalisation des finitions. La CABA remercie tous les riverains, professionnels et usagers de leur patience et de leur compréhension !

Retrouvez les infos circulation régulièrement mises à jour ici.

La CABA conduit la création d'un Pôle d’Echange Intermodal dans le secteur de la Gare d’Aurillac. Il doit être mis en service en 2022.

Consultez ici, avec votre smartphone ou tablette, la version 360°C !

Contexte du projet

La création du Pôle d'Echange Intermodal (PEI) du Bassin d'Aurillac est en train de transformer le quartier de
la gare. La Communauté d'Agglomération du Bassin d'Aurillac, au titre de sa compétence en matière de transports et de mobilité, est depuis 2015, maître d’ouvrage de cette opération d’envergure, co-construite avec de nombreux acteurs. Des temps d'étude, de travail et de concertation ont régulièrement réuni les partenaires institutionnels de l'opération (Etat, Région, Département, SNCF, Fédération Nationale des Transports de Voyageurs, ville d’Aurillac…).

La CABA a également associé les riverains, commerçants, artisans et entreprises du quartier de la gare, ainsi que les usagers de la mobilité au sens large. A cette fin, elle a proposé des ateliers de concertation, réunions publiques, questionnaires aux professionnels. L’objectif était de permettre les échanges sur ce projet, de recueillir les avis des usagers et d'anticiper le déroulement du chantier avec les habitants et les professionnels du quartier. Tout au long des travaux, un suivi est réalisé avec eux.

Le PEI a vocation à répondre aux besoins et enjeux ci-dessous :
- faciliter le transport et la mobilité pour tous les usagers, selon le mode choisi, et faciliter la mobilité dans notre ville moyenne par « l’intermodalité » (utilisation de plusieurs modes de transports) ;
- créer un carrefour entre les circulations urbaines et péri-urbaines ;
-  intensifier les échanges entre les modes de transports au profit de la mobilité durable ;
- poursuivre les mesures prises par la CABA en faveur des modes plus économes en énergie (ex : navette électrique place du 8 mai - gare - centre-ville) et optimisant la place des différents modes de transport dans la ville ;
- favoriser l’usage des modes doux (marche, vélo) ;
- proposer des solutions innovantes autour du transport tant en matière d’énergie (bornes de recharge électriques/hydrogène…), de covoiturage, d’applications numériques, de services (ex : Système Information Voyageurs (SIV) multimodal, billettique intermodale…) ;
- revitaliser le quartier de la gare d’Aurillac, créer un meilleur environnement urbain en lien avec l’amélioration des services dans ce secteur proche du cœur de ville.

Quoi ?

Un lieu de convergence, d’interconnexions, de correspondance entre les différents modes de transports (voiture, train, bus, vélo…) et d’accès à des mobilités respectueuses de l’environnement. Un nouvel espace public valorisant les friches ferroviaires.

Qui ?

Maîtrise d’ouvrage : CABA, avec les soutiens de nombreux partenaires institutionnels, et la SNCF pour la signalétique et l’information multimodale.
Maître d'œuvre : AtelierGeorges, Ingérop, Noctiluca, Igetec

Où ?

Secteur de la Gare d’Aurillac (entre le Prisme et la place Pierre Sémard). Les acquisitions foncières ont été réalisées par la CABA auprès des différentes entités de la SNCF, pour une surface d'environ 3 ha.

Comment ?

Sur l’ensemble du PEI

- nouvelle voie desservant l'ensemble du PEI (de l'avenue Milhaud au rond-point de Lescudilliers)
- voie verte (dédiée aux piétons et cyclistes, en cohérence avec les itinéraires du plan vélo de la Ville d’Aurillac)
- stationnement dédié aux vélos (arceaux et abris sécurisés)
- développement des énergies renouvelables (panneaux photovoltaïques, bornes de recharge des véhicules électriques, station hydrogène…)
- création de nouveaux équipements de service (Points Information Voyageurs, sanitaires…)
- création d’une zone 30 depuis l’intersection de la rue de la Gare et de l’avenue Milhaud jusqu'au nouveau carrefour chemin de Conthe/Jean Moulin

Place Pierre Sémard et parvis de la gare

- extension du parvis
- 44 places de stationnement (courte durée, dépose-minute, PMR)
- 4 stationnements pour 2 roues motorisés
- arceaux vélos
- station taxi
- 2 aires d'autopartage

Parking de la Gare

- objectif 158 places de stationnement pour commerces, riverains, clientèle et agents SNCF (dont 4 avec bornes de recharge électriques)
- modification de la passerelle piétonne existante

Gare routière 

- 10 à 12 quais pour cars péri-urbains, inter-urbains (lignes régionales) et TER
- 1 quai navette électrique centre-ville
- arrêts des bus urbains
- 5 aires de stationnement pour cars
- boxes sécurisés pour vélos
- locaux chauffeurs (salle de repos) et usagers (sanitaires, information voyageurs, billettique, espaces d’attente dotés de ports USB pour recharge tablette/smartphone...)

Parking relais

- objectif 198 places de stationnement (dont 4 avec bornes de recharge électriques)
- aires de covoiturage

Combien ?

Le montant de cette opération est estimé à 12,2 M€, financés par la CABA avec les soutiens de :
- la Région > 1 518 300 €
- l’Union européenne dans le cadre du Fonds Européen de Développement Régional (FEDER Axe 8) > 1 718 000 €
- la Ville d’Aurillac > 1 000 000 €
- l'Etat > 639 000 €
- le Département > 250 000 €
- la SNCF > 125 000 €
- le Syndicat Départemental d'Energies du Cantal > 108 000 €
- la Caisse des Dépôts > 20 000 €
Des financements complémentaires ont été sollicités auprès de l'Union européenne et de l'Etat.

La CABA a profité de ces travaux pour rénover les réseaux d’eau et d’assainissement de la place Pierre Sémard, chantier d'un montant d'environ 200 000 €.

Autres travaux

En parallèle de cette opération, des travaux sont menés par la SNCF :
- modernisation du bâtiment voyageurs > 1,2 M€ (financé à 75% par la Région et à 25% par Gare&Connexions)
- modernisation de l'espace de vente > 200 000 € (financé par la Région à 75% et TER à 25%)
- mise à niveau de l'information dynamique en gare > 373 000 € (financé à 75% par la Région et à 25% par SNCF Mobilités)
- mise en accessibilité des quais > 1,3 M€ (financé à 75% par la Région et à 25% par l’Etat)