La Politique de la Ville constitue l’outil par lequel l’Etat, la CABA et leurs partenaires s’engagent à développer un équilibre territorial et ainsi réduire les inégalités urbaines et sociales.

La Politique de la Ville est une politique de solidarité territoriale. C’est la première politique territoriale ciblant des quartiers prioritaires, pour laquelle l’Etat et les collectivités locales conjuguent leurs moyens pour mettre en œuvre des projets de territoires et améliorer les conditions de vie de leurs habitants. Au fondement de cette politique, se trouve la volonté de réduire l’écart de niveau entre les quartiers qui concentrent le plus de populations cumulant des difficultés sociales et économiques et les autres quartiers de la ville.

Le Contrat de Ville 2015/2020 du Bassin d’Aurillac

Compétence obligatoire des communautés d’agglomération, la Politique de la Ville a été mise en œuvre localement dans le cadre de contrats passés entre l’Etat et la CABA : le Contrat de Ville 2000/2006 et le Contrat Urbain de Cohésion Sociale 2007/2014 (CUCS).

Pour la période 2015/2020 a été élaboré de manière commune un nouveau Contrat de Ville pour le Bassin d’Aurillac, porté par le service Politique de la Ville de la CABA et élaboré avec 13 autres partenaires : l’Etat, la Ville d’Aurillac, le Département, la Région, la CAF, l’Education Nationale, le CCAS, Logisens, Polygone, Pôle Emploi, l’Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine, l’Agence Régionale de Santé et la Caisse des dépôts. Ont été définis un quartier prioritaire, Marmiers, et trois quartiers en veille, le centre ancien d’Aurillac, la résidence de Brouzac et certains îlots du quartier de Belbex.

Après un diagnostic partagé, permettant d’identifier les dysfonctionnements et inégalités, l’élaboration partenariale du Contrat de Ville a permis de dégager les grandes orientations et les pistes d’actions pour apporter des réponses nouvelles et pertinentes afin de répondre aux attentes et besoins des populations de ces territoires. Il a pour ambition de proposer une transformation profonde des quartiers prioritaires ou en veille afin d’enrayer les mécanismes de ségrégation, en développant en particulier la mixité sociale et fonctionnelle.

Les actions élaborées s’articulent autour de 3 volets thématiques :

  • « Développement économique et emploi »
  • « Cohésion sociale »
  • « Cadre de vie et renouvellement urbain ».

En outre, pour construire ces actions, 5 axes transversaux sont pris en compte :

- la mixité sociale
- l’égalité homme/femme
- la jeunesse
- la lutte contre les discriminations
- les valeurs de la République.

Vous pourriez aussi être intéressé par...