Tout au long de l'année, le Prisme accueille des concerts, spectacles et manifestations économiques. Reconnue pour sa qualité scénique et acoustique, la salle aurillacoise a fait ses preuves !

Propriété de la Communauté d'Agglomération du Bassin d'Aurillac, le Prisme, salle à vocation économique et culturelle de 4 050 m2 a ouvert ses portes en 2007 !

Le bâtiment imaginé par le cabinet d'architectes londonien, Brisac-Gonzalez Architects, associé à des Bureaux d’études Structures et Fluides et un acousticien parisiens dispose d'une architecture moderne qui reflète la lumière le jour comme la nuit grâce à son enrobé de panneaux de verre.

Une salle modulable

La salle de 2 700 m², dont 390 m² de scène propose différentes configurations selon l’événement accueilli :

  • Tout assis = 2 290 places
  • Tout debout = 4 300 personnes
  • Mixte assis/debout = 3 717 personnes dont 1 080 places en gradins (variable en fonction des places réservées aux personnes à mobilité réduite).

La scène et les gradins sont entièrement démontables pour permettre différents agencements.

Devant le succès et le développement de l’activite du Prisme, la CABA a réalisé en 2012 le Techno-Prisme : un local de stockage supplémentaire 271 m2, complété par une mezzanine de 134 m2, pour le matériel et les éléments de scène.

Les coulisses de la programmation

Reconnue pour sa qualité scénique et acoustique, la salle aurillacoise a depuis fait ses preuves auprès des professionnels et du public en proposant une programmation riche et variée orchestrée par Aurillac Développement à qui la CABA a confié la gestion de l’équipement.
L'objectif est de proposer entre 15 et 20 dates de concerts et spectacles par an qui soient éclectiques autant sur les types de spectacle que sur le public accueilli : spectacles pour enfants, ballets de danses, humour, théâtre, etc.

Sur la vingtaine de dates programmées, 4 à 5 par an sont produites en direct. C’est-à-dire achetées et organisées de A à Z par Aurillac Développement, de la logistique technique à l’accueil de la production et des artistes.
Pour les autres dates, il existe deux possibilités. Premier cas de figure les spectacles sont organisés en co-production : le producteur et la salle de spectacle partagent à la fois les risques et les recettes. Autre solution : les producteurs peuvent louer le Prisme, ce qui est le cas pour la plupart des dates. Ils maîtrisent alors l’intégralité de la mise en place. Aurillac Développement assure uniquement un soutien technique et logistique et ne dispose d’aucun pouvoir de décision, en cas d’annulation par exemple.

La mise en place de la commercialisation et de la billetterie sont définies en lien étroit avec les productions qui bien souvent suivent leur schéma national. Ce sont eux qui fixent la jauge, (nombre de personnes maximum que peut accueillir le spectacle) et le placement (tout debout, assis ou mixte). Les tarifs et catégories sont également harmonisés au niveau national. Tout cela est réalisé au cas par cas entre les producteurs et l’équipe d’Aurillac Développement.