Les entreprises et les partenaires de la GPEC construisent le plan d’actions 2018-2019. Objectif : mettre en œuvre des projets prioritaires pour conforter la dynamique économique du Bassin d’Aurillac.

Le groupe pilote Entreprises et les partenaires de la Gestion prévisionnelle de l’emploi et des compétences (GPEC) du Bassin d’Aurillac ont planché au cours du 1er trimestre sur le plan d’actions 2018-2019. La démarche initiée par la CABA se poursuit, avec une déclinaison opérationnelle des 3 axes d’intervention définis en 2017:
- optimiser l’adéquation entre offre d’emploi, demande et compétences ;
- consolider et déployer la stratégie d’attractivité sur et à l’extérieur du territoire ;
- structurer la gouvernance économique.

Si elle part des besoins et de la réflexion des entreprises, la GPEC vise un renforcement de la complémentarité et de la portée collective des projets soutenus par les principaux acteurs de l’économie et de l’emploi : CCI, Auvergne-Rhône-Alpes Entreprises, Pôle Emploi, organisations et syndicats professionnels, Région, Département, ADEPA, acteurs de la formation et du logement.

Accompagnement des compétences, attractivité du territoire

Pour optimiser l’adéquation entre offre et demande d’emploi, la formation professionnelle est un levier privilégié, notamment sur les métiers en tension : bâtiment, transports, maintenance, service à la personne. Des initiatives doivent aussi favoriser la connaissance et les liens entre entreprises, enseignants et élèves par des rencontres, des échanges sur l’adaptation des programmes, la structuration d’offres de stages ou encore la sensibilisation des jeunes au potentiel économique du territoire.

L’accompagnement des entreprises va également se poursuivre pour les aider à structurer leur stratégie Ressources Humaines ainsi que leur communication autour de leur engagement social et environnemental sur le territoire. Enrichir le marketing territorial d’un message positif sur la dynamique économique du Cantal et d’une stratégie digitale ambitieuse, structurer et qualifier une offre regroupant emplois et stages, optimiser l’accueil des nouveaux actifs, autant de projets qui doivent se mettre en place concrètement dans les prochains 18 mois.

Voir toutes les actualités

Vous pourriez aussi être intéressé par...