Aménagée pour favoriser le développement économique, la ZAC du Puy d’Esban accueille plus de 20 entreprises et 240 salariés. La préparation de son extension, Esban II, est lancée.

En fin de commercialisation des ZAC de Baradel et des Quatre Chemins, la ZAC d’Esban a été mise en œuvre par la CABA pour continuer à répondre à la demande d’artisans ou d’industriels, et favoriser l’implantation ou le développement d’activités économiques sur le Bassin d’Aurillac. Son aménagement a été confié à la SEBA 15.

 
La ZAC d’Esban compte 21,8 ha cessibles aux entreprises. Depuis 2007, 21 entreprises y ont implanté leur activité, avec la construction au total de 20 000 m2 locaux. Employant près de 240 salariés, elles représentent différents secteurs d’activité : BTP, mécanique, matériel agricole, transports et logistique, traiteur, services, loisirs. D’autres parcelles sont sous contacts ou compromis.

En 2019, la commercialisation a atteint 90% des surfaces actuellement commercialisables.

Zones Esban I et II

Les aménagements de la zone ont été réalisés en parallèle : voiries, enrobés, signalisation et marquage au sol, trottoirs, engazonnement des accotements et espaces verts, signalétique. En concertation avec la commune d’Ytrac, un raccordement entre la ZAC et le chemin communal d’Esban permet de sécuriser la sortie des habitants du hameau d’Esban sur la RN 122.

Favoriser le développement économique

La réalisation de la ZAC d’Esban représente un coût total de 13 669 000 € HT. La vente des terrains doit y contribuer à hauteur de 5 803 000 €. L’équilibre de l’opération est trouvé au travers de subventions représentant un total de 3 583 000 € obtenues auprès de l’Europe (FEDER), l’Etat, la Région, le Département. La participation de la CABA s’élève, elle, à 4 234 900 €.

Au final, la réalisation par les acquéreurs de 60 000 m² de locaux devrait générer 55 M€ HT d’investissements. La ZAC offre ainsi un développement aux entreprises et assure également un volume conséquent d’activités pour le secteur du bâtiment et des travaux publics, puis pour celui de la maintenance.

Préparer l’avenir : Esban II

La CABA a anticipé les disponibilités foncières futures, au travers d'un programme d’acquisition de 42 hectares supplémentaires. Réalisé entre 2010 et 2019, ce programme a représenté un engagement financier de 1,86 M€. Ces terrains d’un seul tenant à proximité immédiate de la ZAC existante ont été acquis avec des aides de l’Etat (Contrat de plan Etat-Région), de la Région et du Département.

Le Conseil communautaire a approuvé en février 2019 le lancement de la concertation préalable pour la ZAC d’Esban II. Sur le périmètre global, 22,7 ha seront cessibles : en effet, l'aménagement prend en compte des contraintes environnementales, dont la conservation d'une importante zone humide. La première tranche s'étendrait sur 12,99 ha, en bordure de l'actuelle RN122 ; la seconde, sur 9,6 ha.

Selon les besoins de l’acquéreur, la quarantaine de lots prévisionnels pourront être fusionnés ou redécoupés, avec des surfaces de 1 500 m² minimum. Pour desservir les lots, deux voies de circulation sont prévues, qui rejoindront celles d'Esban I. L'améngament d’Esban II doit représenter un investissement de 18,5 M€ HT pour lesquels des subventions seront sollicitées, notamment afin de proposer aux acteurs économiques des terrains à des prix compétitifs.

Vous pourriez aussi être intéressé par...