Prévention de l’alcoolisme et de la toxicomanie, éducation à la citoyenneté, prévention des comportements délictuels... Le CCSPD met en œuvre de multiples actions de prévention de la délinquance.

Fédérer les moyens et les compétences, coordonner les initiatives et veiller à la complémentarité des efforts engagés en matière de prévention de la délinquance : tels sont les objectifs du Conseil Communautaire de Sécurité et de Prévention de la Délinquance (CCSPD). 

Installé officiellement en 2003, il est présidé par le Président de la CABA et associe aux côtés du Préfet et du Procureur de la République trois collèges :
- un premier composé d’élus des 25 Communes ;
- un deuxième composé de chefs de services de l’Etat ;
- un troisième réunissant des professionnels confrontés aux problématiques de la délinquance et des responsables de services sociaux et d’associations locales.
Ensemble, ils organisent la prévention et la lutte contre la délinquance et soutiennent de nombreuses actions. Dans ce cadre, les acteurs locaux peuvent bénéficier d'une aide afin de financer leurs projets.

Orientations 2018

Les orientations 2018 portent sur 6 axes :

Axe n°1 : Développer les actions en direction des jeunes (exposés ou non à la délinquance) :

  • prévenir les risques liés à la consommation excessive d’alcool et autres produits
  • prévenir les violences liées aux nouvelles technologies et notamment le phénomène de radicalisation
  • prévenir les jeux dangereux et les violences en milieu scolaire
  • prévenir les violences en milieu sportif
  • prévenir les autres conduites à risques (liées à la route, à l’excès de sport...)

Axe n°2 : Garantir la tranquillité publique

  • développer des actions spécifiques au Cœur de ville d’Aurillac
  • prévenir et lutter contre les troubles liés à l’appropriation négative d’espaces par des groupes
  • prévenir et lutter contre les conflits de voisinage

Axe n°3 : Renforcer la protection des victimes, notamment de violences intra-familiales

  • renforcer la protection des victimes mineures
  • renforcer la protection des femmes victimes
  • renforcer la protection des victimes vulnérables

Axe n°4 : Développer les dispositifs / actions de prévention de la radicalisation

Axe n°5 : Poursuivre les actions de prévention lors de la période du Festival de rue d’Aurillac

Axe n°6 : Soutenir les alternatives à l’emprisonnement

19 actions - ateliers d’éducation à la citoyenneté, chantiers éducatifs et emplois saisonniers, intervention de médiateurs - vont ainsi être subventionnées par le CCSPD à hauteur de 54 750 € (coût actions : 626 227 €). Parmi les porteurs de ces projets, on compte les centres sociaux d’Arpajon-sur-Cère, de Marmiers, ALC, d’Ytrac et de la Vallée de l’Authre, la Mairie d’Aurillac, le collège de la Jordanne, ACC’ENT Jeunes, le Centre d’Information sur les Droits des Femmes et des Familles, la Mission Locale, l’Association Polyvalente d’Actions Judiciaires et le Centre Inter-institutionnel de Bilan de Compétences.

Vous pourriez aussi être intéressé par...