La CABA et la Ville d'Aurillac sont conjointement partie prenante du dispositif des Territoires à énergie positive (TEPCV) du Ministère de l'Environnement, et bénéficient de 2 M€ d'aides.

Evolution de l’éclairage public, acquisition de navettes électriques, développement des mobilités partagées par l’acquisition de véhicules (vélos, voitures électriques ou hybrides) à faibles émissions, réappropriation des berges de la Jordanne : 4 dossiers que la Communauté d’Agglomération du Bassin d’Aurillac (CABA) et la Ville d’Aurillac ont ou vont engager à court terme et qui vont bénéficier de financements de l’Etat au titre des Territoires à énergie positive pour la croissance verte (TEPCV).

En effet, en septembre 2016, la Ministre de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer en charge des Relations internationales sur le climat Ségolène Royal a confirmé au Président de la CABA, Jacques Mézard, et au Maire d’Aurillac, Pierre Mathonier, que leur dossier de candidature conjoint a été retenu pour intégrer le dispositif des « Territoires à énergie positive ». Ce programme vise à territorialiser la politique de transition énergétique, encourager les actions concrètes qui peuvent contribuer à atténuer les effets du changement climatique, favoriser la diminution des besoins d’énergie, le développement des énergies renouvelables et de filières vertes. Pour ce faire a été créé un fonds de financement de la transition énergétique doté de 1,5 milliard d’euros sur 3 ans afin de financer les territoires lauréats.

« Un plan d’actions solide »

Le projet conjoint présenté par les deux Collectivités s’est appuyé sur les opérations inscrites depuis plusieurs années déjà dans une démarche de développement durable : Agenda 21 de la Ville d’Aurillac, Plan Climat territorial communautaire, actions en matière de mobilité et de stationnement, d’urbanisme et d’habitat, d’éco-citoyenneté, d’énergie... Un travail salué par la Ministre qui a souligné que « votre territoire présente un plan d’actions solide et conforme aux critères de l’appel à projet ».

La signature de la convention d’appui financier permet à la CABA et à la Ville d’Aurillac de bénéficier  de 2 millions d'euros d’aide du Fonds de transition énergétique. Des co-financements de 50% à 60% vont soutenir des actions dans les domaines de la mobilité, de la performance énergétique et des nouvelles énergies ou encore de la préservation et de la sensibilisation à l’environnement.

Les actions soutenues

Pour la CABA :

  • rénovation énergétique du pôle administratif et technique de la Stabus - chantier en cours
  • acquisition de véhicules de transport à énergie propre - acquisition de 2 navettes électriques réalisée
  • développement des mobilités partagées et des modes alternatifs de transport - acquisition de vélos électriques et de véhicules de service électriques en cours
  • développement des modes alternatifs de transports par l'installation de bornes de recharge - études en cours
  • rénovation énergétique de l'aérogare
  • remplacement des luminaires par des systèmes à technologie LED (Centre Aquatique, Boulodrome, bureaux du siège...) - chantiers en cours
  • renforcement des actions d'éducation à l'environnement sur le site de la Plantelière via la création d'une mare pédagogique, le développement d'un rucher-école et la mise en place de clôtures naturelles.

Pour la Ville d'Aurillac :

  • rénovation énergétique des bâtiments communaux :
    • rénovation thermique des écoles et bâtiments associatifs
    • passage des éclairages internes des bâtiments en technologie LED (parkings souterrains, écoles)
  • mutation de l'éclairage public
  • création d'un parking relais multimodal au sud de la ville
  • acquisition de six véhicules électriques
  • désartificialisation et réappropriation des berges de la Jordanne
  • éducation à l'environnement et à la biodiversité.