Le réservoir de Coissy de l’intérieur...

Depuis le début de l’année, le réservoir d’eau potable de Coissy fait peau neuve. Le chantier de réhabilitation de la CABA a été choisi comme exemple d’opération de terrain pour accueillir des représentants de Saône-et-Loire.

Le chantier de réhabilitation du réservoir de Coissy (Aurillac) a reçu mi-mai des visiteurs de Saône-et-Loire : les Présidents des Syndicats intercommunaux d’alimentation en eau potable (SIAEP) de Bourbince Oudrache et de l’Arconce, ainsi que le Directeur technique du Syndicat mixte départemental de sécurisation et de gestion des réseaux d’eau potable (SYDRO71).

Depuis le début de l'année, la Communauté d’Agglomération a lancé sur ce réservoir des travaux d’envergure. Situé à Coissy, sur les hauteurs d'Aurillac, cet ouvrage d'art des années 60 et 80 se compose de 2 entités : Coissy 1 divisé en 2 cuves de 2 000 m3 et Coissy 2 composé d'une seule cuve de 4 000 m3. Les 3 cuves représentent le plus gros volume de stockage du Bassin d’Aurillac ; leurs 8 000 m3 d’eau alimentent 11 des 25 communes de la CABA.

Un chantier à la technicité particulière

Les opérations de réhabilitation consistent en la reprise de certains bétons dégradés, la mise en place d'une étanchéité à l'intérieur des réservoirs ainsi que sur les couvertures des cuves et bâtiments techniques, et la remise à neuf d'une partie des canalisations et organes hydrauliques, des dispositifs d'accès et de la serrurerie.

  • 20210519_122632
  • _LUD7250
  • _LUD7240
  • _LUD7228
  • _LUD7236
  • _LUD7246
  • _LUD6772
  • _LUD6766
  • 26 Coissy

Ces travaux sont réalisés en 2 phases. D'abord, les 2 cuves de Coissy 1 ont été vidangées, les surfaces des voiles et radiers ont été poncées puis réagréées en vue de recevoir le nouveau revêtement d'étanchéité. En surface, après avoir décapé la terre des coupoles de couverture des réservoirs, ces dernières ont reçu une nouvelle étanchéité ; les terres seront remises en place afin de protéger les ouvrages des variations thermiques. Dans un second temps, ce sera le réservoir de Coissy 2 qui sera traité. Les travaux doivent s'échelonner jusqu'au printemps 2022. Ces opérations effectuées en alternance entre les 2 cuves n’ont quasiment aucune incidence sur la distribution de l’eau pour les usagers.

Les visiteurs de Saône-et-Loire ont pu descendre à l’intérieur des cuves vidangées de Coissy 1. Ils ont été accueillis par les responsables du Service Eau de la CABA ainsi que par le groupement d’entreprises spécialisées Freyssinet/VGS et le bureau d’étude Altéréo, à l’initiative de la visite. Préparant des opérations de réhabilitation similaires, les représentants des 3 Syndicats ont donc pu affiner leur projet sur le terrain et bénéficier du retour d’expérience des équipes de la CABA qui suivent ce chantier à la technicité particulière. La réhabilitation du réservoir de Coissy, d’un montant d’environ 1 250 000 €, reçoit les soutiens financiers de l’Etat, du Département et de l’Agence de l’eau Adour Garonne.