En application des directives nationales émises dans le cadre de la lutte contre la propagation du coronavirus COVID-19, la CABA assure la continuité des services prioritaires : collecte des déchets, alimentation en eau potable, assainissement des eaux usées. Tous les autres services et équipements sont fermés au public jusqu’à nouvel ordre.

Un accueil téléphonique est assuré au 04 71 46 86 30 du lundi au vendredi (lundi au vendredi, 8 h – 12 h / 14 h – 17 h). Il est demandé de privilégier l’échange par mail avec les services communautaires qui sont pour la majorité en télétravail, ou d’utiliser le mail : contact@caba.fr.

En dehors des horaires d'ouverture de la permanence téléphonique, en cas d'urgence eau et assainissement, contactez le 04 71 46 48 60.

Plus de détails ici.

La sphère financière de la Communauté d'Agglomération du Bassin d'Aurillac se compose de 10 budgets différents : un budget principal et 9 budgets annexes.

Pour conduire les grandes réalisations et ses missions de service public, la Communauté d’Agglomération dispose de ressources fiscales, de redevances et de financements divers. Ils sont répartis entre un budget principal et 9 budgets annexes :

  •     Budget principal
  •     Eau
  •     Assainissement
  •     Traitement des déchets ménagers et assimilés
  •     PLIE
  •     Campings
  •     Transports
  •     Aéroport
  •     Centre Aquatique
  •     Zones d'activités économiques

D'ou proviennent les ressources de la CABA ?

Le financement du Budget principal est assuré en partie par des Dotations (Dotation Globale de Fonctionnement, Fond de Péréquation Intercommunal et Communal) versées par l’Etat (23,37% des recettes). Aujourd’hui, l’essentiel des recettes du Budget principal repose sur les produits de la fiscalité qui proviennent principalement (35,46%) de 3 impositions ménages ainsi que de 4 impositions économiques (34,01% des recettes).

Au sein de ce panier fiscal, la Taxe d’habitation tient une part prépondérante, loin devant la CFE et la CVAE. Pour ne pas augmenter la pression fiscale, les taux d’impositions adoptés en 2019 sont identiques aux années précédentes. Depuis la suppression de la Taxe professionnelle (TP), le panier fiscal de la CABA se compose de 3 impositions ménages :

  • Taxe d’habitation (TH),
  • Taxe sur le Foncier non Bâti (TFNB),
  • Taxe additionnelle sur le Foncier non Bâti (TAFNB),

4 impositions économiques : Cotisation foncière des entreprises (CFE), Cotisation sur la Valeur ajoutée des entreprises (CVAE), Imposition forfaitaire sur les entreprises de réseaux (IFER), Taxe sur les surfaces commerciales (TASCOM).

Comme cela a été le cas avec la TP jusqu’en 2009, ce sont des taux inchangés  qui ont à nouveau été adoptés pour 2020, pour les 3 impositions sur lesquelles la CABA peut agir, soit :

  • 11,30% pour la TH,
  • 4,15% pour la TFNB,
  • 30,09% pour la CFE.

Sur le budget annexe de Traitement des déchets, le taux de la Taxe d’enlèvement des ordures ménagères (TEOM) a dû être porté à 10,25 %, pour faire face à l’évolution des coûts de traitement des déchets, des frais de transport ainsi qu’à l’effondrement du prix de reprise des matériaux recyclables. Pour un foyer, le montant annuel de la TEOM devrait ainsi augmenter en moyenne entre 10 € et 30 €.

Capacité de désendettement et autofinancement

Pour préserver ses marges de manœuvre, la CABA applique une rigueur de gestion qui passe par la maîtrise de l’endettement. Les comptes administratifs prévisionnels 2019 affichent, tous budgets confondus, une capacité de désendettement de 4,2 années. De plus, la maîtrise des charges de fonctionnement a contribué à dégager un autofinancement de 9,7 M€ sur l’ensemble des Budgets (4,4 M€ sur le Principal) ; c’est un levier indispensable pour soutenir l’investissement.


Les projets inscrits aux Budgets 2020

104,78 millions d’euros de dépenses réelles en investissement et en fonctionnement : c’est le poids des actions programmées dans les Budgets 2020 de la CABA. Tous budgets confondus, le Conseil Communautaire a approuvé 55,41 M€ de dépenses réelles d’investissement (23,97 M€ sur le Budget principal, 31,44 M€ sur les Budgets annexes).

Ont ainsi été programmés la poursuite ou le lancement d’un certain nombre d’opérations, dont :

  • Pôle d'échange Intermodal (lancement du chantier)
  • Renouvellement urbain du quartier de Marmiers
  • Station de Souleyrie (lancement du chantier)
  • Rénovation des châteaux d'eau de Coissy
  • Restructuration du site de l'Yser
  • RN122 : participation à la déviation Aurillac sud / Sansac-de-Marmiesse
  • Esban II
  • Rénovation thermique et agrandissement de l'aérogare
  • Rénovation du camping de l'Ombrade
  • Station Pleine Nature de Mandailles (création d'une passerelle)
  • Promenade autour du golf de Vézac
  • Tour du Lac de Saint-Etienne-Cantalès.