La Pyramide des Chaussures

  le 23 septembre 2017

Organisée par Handicap International

22 ans qu’elles symbolisent le rendez-vous contre la barbarie des armes qui tuent, blessent et brisent des vies à l’aveugle. Comme chaque année, le 23 septembre prochain, des Pyramides de chaussures et des milliers de citoyens s’élèveront partout en France pour que cessent les bombardements des civils. Handicap International se donne pour objectif de réunir d’ici à septembre 2018, 1 million de signatures pour faire interdire cette pratique. À Aurillac, place des Droits de l’Homme, l’association, donne rendez-vous à tous les citoyens pour une journée de mobilisation.
1 million de signature pour arrêter le massacre ! Créées il y a 22 ans par Handicap International, les Pyramides de chaussures se sont imposées au fil du temps comme le rendez-vous annuel de mobilisation contre les mines antipersonnel et, depuis 2003, contre les bombes à sous-munitions (BASM). Elles ont contribué à recueillir plus de 2 millions de signatures de pétitions pour faire pression sur les États et obtenir l’interdiction de ces armes qui tuent et mutilent des innocents. Le succès est sans appel : pour la première fois dans l’histoire du droit international humanitaire, deux traités interdisent des armes conventionnelles. Aujourd’hui, fidèle à sa mission de témoignage et face aux bombardements répétés contre des civils, Handicap International se mobilise pour mettre fin à l’utilisation des armes explosives en zones peuplées. Alep, Mossoul, Sanaa, chaque jour 90 civils sont victimes de ces armes dans le monde. Un déni du droit international humanitaire, des vies brisées sous couvert des « aléas de la guerre ». Pour que l’impunité cesse, Handicap International entend faire pression sur les Etats et réunir 1 million de signature d’ici à septembre 2018. Point d’orgue de la mobilisation, la 23e Pyramide de chaussures sera une nouvelle occasion de rappeler les décideurs politiques nouvellement élus à leur responsabilité. 23ème Pyramide de chaussures : de la rencontre nait l’indignation.
Rendez-vous pour jeter une paire de chaussures comme geste de protestation en témoignage de solidarité avec les victimes, signer la pétition et soutenir Handicap International. Le tout dans une ambiance festive avec de nombreuses animations.