« Berlin/Trizac » - La mémoire cisaillée d’Elisabeth et Géraud

  du 28 juin au 15 septembre 2019

Une création de Pierre Jouve, présentée par Lorraine Audric, commissaire

Pierre Jouve explore, avec Berlin/Trizac, La mémoire cisaillée d’Elisabeth et Géraud, deux années énigmatiques de la vie de ses parents, un journaliste auvergnat et une pianiste hongroise d’origine juive, qu’il revisite avec un regard à la fois inquisiteur et joueur, à la fois investigateur et manipulateur. Deux années passées dans la capitale allemande, de 1937 à la déclaration de guerre en 1939, au cœur du nazisme virulent, où une histoire cruelle est en train de s’écrire, qui ne laissera personne indemne. Les documents d’archives côtoient les peintures, la fiction se mèle à l’histoire. Une mise en perspective de deux lieux, deux identités que tout oppose : Berlin et Trizac, la capitale allemande bouillonante d’histoire violente et destructrice, et le petit village auvergnat où tout est calme, si calme.

L’univers de Berlin/Trizac, La mémoire cisaillée d’Elisabeth et Géraud se présente au visiteur sous la forme d’une création associant peintures, photographies, dessins, photomontages, documents d’archives et vidéos. Elle raconte aussi l’histoire d’une trajectoire artistique qui, partant de la photographie issue du journalisme, s’aventure, sur le terrain de la matière picturale, pour se révéler dans de grands formats où l’artiste se découvre peintre.