Lundi 6 novembre, deux ministres, Elisabeth Borne et Jacques Mézard, étaient en visite à Aurillac à l'occasion de l'étape aurillacoise des Assises de la mobilité.

Elisabeth Borne, Ministre chargée des Transports auprès du ministre d'État, ministre de la Transition écologique et solidaire, et Jacques Mézard, Ministre de la Cohésion des territoires, étaient en visite à Aurillac, lundi 6 novembre.

Représentants des Collectivités (la Ville d'Aurillac, la Communauté d'Agglomération du Bassin d'Aurillac, le Conseil départemental, le Conseil Régional), parlementaires et services de l'Etat dans le Cantal ont profité de leur venue pour dresser un état des lieux de la mobilité sur le territoire, en présence de Stéphane Bouillon, Préfet de la Région Auvergne-Rhône-Alpes. Plusieurs temps ont ainsi rythmé les visites ministérielles, avant l'étape aurillacoise des Assises de la mobilité qui s'est tenue aux Ecuries de 14h30 à 17h30.

Aéroport Aurillac-Tronquières

Présentation par le Président de la CABA, Michel Roussy, de la ligne aérienne opérée par Hop! Air France, qui a vu sa fréquentation augmenter au cours des 10 dernières années pour atteindre un taux de remplissage de 67 % (soit une estimation de 32 000 passagers pour 2017), et ce malgré de fréquentes annulations de vols par la compagnie aérienne ces dernières semaines (11 depuis septembre), dûes à des problèmes techniques. L'accent a été mis sur le nécessaire maintien de cette ligne aérienne pour le développement économique du territoire, donc du maintien de l'indispensable soutien apporté par l'Etat et les différents partenaires.

Ont également été présentés les travaux réalisés depuis 10 ans sur la plateforme aéroportuaire d'Aurillac-Tronquières (2,8 M€ d'investissements sur 2010-2014), dont la gestion est assurée par la CABA, ainsi que les investissements programmés pour maintenir la qualité des infrastructures (2 M€ sur 2015-2020) : extension du parking de stationnement des avions commerciaux, rénovation énergétique et extension de l’aérogare, construction d’un nouveau bâtiment pompiers/associations, déplacement de la station météo, mise en place d’un deuxième indicateur de pente d’approche, extension du seuil de piste 15...

RN 122

La DREAL a exposé les projets de déviation de Sansac-de-Marmiesse et de raccordement au contournement sur d'Aurillac de la RN 122, dont les travaux vont débuter en 2018.

Parking Pompidou et passerelle Riotte

Pierre Mathonier, Maire d'Aurillac, a ensuite proposé un point sur deux chantiers : le futur parking multimodal avenue Georges Pompidou (108 places pour voitures, consigne collective à vélo, arrêt de bus, places pour voitures électriques) et la réfection de la passerelle Riotte. Ces deux équipements permettront une liaison du parking au centre-ville en 15 minutes à pied ou en bus et 10 minutes en vélo. Un projet qui s’inscrit dans une démarche globale de développement durable via l’expansion de la mobilité douce, notamment en centre-ville.

Pôle d’Echange Intermodal

Présentation du futur Pôle d'Echange Intermodal (PEI) dans le secteur gare par le Président de la CABA : un lieu de convergence, d’interconnexions, de correspondance entre les différents modes de transports (vélo, voiture, train, bus…) et d’accès aux mobilités plus respectueuses de l’environnement. Composé de voies bus, voitures, cycles et piétons, de zones de stationnement, de nombreux arrêts de bus, d'équipements de service et de nouvelles mobilités, il devrait être mis en service en 2021.

Véhicules électriques

Depuis le Prisme, les deux ministres ont été conviés à se rendre jusqu’au square Vermenouze à bord d'une des deux navettes électriques mises à circulation par la CABA et Stabus au début de l'été. Les gains énergétiques et financiers réalisés sont déjà quantifiables : une navette électrique consomme 5 €/100 km (hors abonnement), contre 17 €/100 km pour une navette thermique (10,50 €/100 km pour une voiture essence et 7,50 €/100 km pour une voiture diesel).

Enfin, un arrêt à la boutique Stabus a clôturé cette visite. 15 Vélos à Assistance Electrique y sont en location depuis cet été. Pour faire face à la forte demande des usagers, 15 vélos supplémentaires sont déjà commandés pour être mis en service au printemps 2018. Cette location va de pair avec la mise en place par la CABA d'une aide à l'acquisition d'un vélo électrique.

Voir toutes les actualités