Carrefour a définitivement confirmé son accord pour l’ouverture d’un hypermarché franchisé sur la ZAC de la Sablière. L’objectif est désormais de démarrer les travaux d’ici la rentrée 2018.

« C’est un moment charnière pour notre territoire, l’aboutissement d’un projet porté depuis le début des années 2000 et sur lequel rien ne nous aura été épargné. Par ce dossier, les élus  de la CABA ont fait le choix du développement, de la diversification et de l’attractivité avec un équipement commercial moderne, du niveau qu’on est en droit d’attendre sur une agglomération de 60 000 habitants avec une zone de chalandise représentant le double. »

Comme l’a souligné Michel Roussy, Président de la Communauté d’Agglomération du Bassin d’Aurillac, l’étape charnière pour la réalisation de la ZAC de la Sablière est la confirmation définitive de l’implantation d’un hypermarché Carrefour. Avec Pierre Mathonier, Maire d’Aurillac et 1er Vice-Président de la CABA, Christophe Pestrinaux, Vice-Président en charge du Développement économique et Président de la SEBA 15, et les Vice-Présidents et Maires de la CABA, il a reçu le 26 avril les dirigeants du groupe SOPIC - SNC Atout 15, promoteur du projet commercial de la ZAC de la Sablière : Ahssan Ruda, Président, Jean-Marc Birade, Directeur de SOPIC Sud-Ouest, Christophe Miché, Directeur des programmes de SOPIC Sud-Ouest. Les dirigeants de SOPIC ont présenté Jean-Claude Dejean, entrepreneur qu’ils ont retenu pour l’exploitation de l’hypermarché et auquel le groupe Carrefour a accordé une franchise.

Travailler avec les filières locales de qualité

Aveyronnais, M. Dejean dirige dans la région 2 hypermarchés et 6 supermarchés de franchise Carrefour. Son groupe réalise 250 millions d’euros de chiffre d’affaires et emploie 750 salariés l’hiver, 1 000 en été. « Ce projet auquel je crois est une belle opportunité, relève-t-il. Carrefour est le 1er distributeur français, et son ADN est marqué par les filières de qualité, la marque distributeur et les prix. Nous travaillons sur les produits régionaux, avec des fournisseurs locaux, et c’est ce que nous développerons à Aurillac. »

440 emplois, 60 M€ d’investissements

Les dirigeants de SOPIC ont expliqué que leur priorité était désormais au bouclage de la commercialisation des enseignes pour les moyennes surfaces, « en prenant le temps de construire un pôle commercial d’envergure régionale de qualité, à l’offre équilibrée ». Ils ont également rappelé que les engagements pris, notamment sur les partenariats proposés au commerce de centre-ville seraient tenus. « Il ne s’agit pas d’opposer les modes de consommation, mais de travailler ensemble sur leur complémentarité, insiste Pierre Mathonier. Le projet de la Sablière est nécessaire au développement commercial de l’Agglomération et de la Ville d’Aurillac. »

Autre enjeu : dynamiser l’emploi. La ZAC de la Sablière permettra la création de 440 emplois (350 équivalents temps plein), dont 150 pour l’hyper Carrefour, sans oublier les emplois induits par les travaux en amont puis par les activités connexes (maintenance, sécurité, logistique...). La construction de l’ensemble du centre commercial représente 60 millions d’euros d’investissements entièrement privés, et les premiers appels d’offre pour les terrassements ont été lancés. L’objectif est de démarrer les travaux d’ici la rentrée 2018 pour une ouverture à la rentrée 2020, en cohérence avec la mise en service du contournement sud d’Aurillac par la RN 122.

Voir toutes les actualités

Vous pourriez aussi être intéressé par...