Dimanche 19 mars, 900 personnes ont fait l'expérience de l'hypnose en entrant dans le monde du rêve et de l'imaginaire grâce à Messmer. Mythe ou réalité ? Le suspens reste entier !

Son métier : fascinateur. Son pouvoir : hypnotiser. Comment ? En faisant entrer le public dans un monde de rêve et d'imaginaire ! Messmer a fait vivre l'expérience de l'hypnose aux 900 spectateurs du Prisme, dimanche 19 mars ; ou plutôt aux 22 sujets "réceptifs" !

Homme, femme, jeune, moins jeune, marié ou célibtaire..., les personnes sur scène n'ont pas été choisies au hasard. Elles ont toutes répondu de façon forte aux tests réalisés par Messmer. En quoi consistaient-ils : simplement s'asseoir bien droit sur sa chaise, les pieds serrés, croiser ses doigts les mains l'une contre l'autre, puis se laisser aller à la voix du fascinateur. En moins d'une minute, ils ont été plus d'une trentaine à ne plus réussir à dénouer leurs mains ! C'était parti pour le spectacle...

Téléportés par Messmer

Répartis en deux groupes de 11 personnes, lors des deux temps du show séparés par un entracte de 20 min, les sujets sont tour à tour repartis en enfance : naissance, premiers mots, premiers pas... avant de se croire Homme de Cro-Magnon à la découverte d'une autre tribu (le public), ou de s'imaginer au cabaret en train de danser le french-cacan.

Puis vint le tour du second groupe pour une nouvelle "téléportation" dans une tout autre dimension ! Une jeune femme a ainsi traversé la salle en courant, du haut des gradins à la scène, sans presque toucher le sol, pour aller récupérer ses 10 Millions d'Euros de gain, imaginaire bien-sûr ! Un autre s'est métamorphosé en Skyppi le Kangourou, pendant que Rocky Balboa revivait ses plus beaux combats !

Complètement immergé dans un état second à une vitesse vertigineuse... Difficile à croire ! Pourtant Lucie, 19 ans, originaire d'Aurillac le confirme "J'avais conscience de tout ce qu'il se passait mais je ne contrôlais pas du tout mon corps. C'est très impressionnant"

Conquis d'avance ou toujours sceptique, le public est reparti sans connaître le fin mot de l'histoire ! Mais une chose est sûre : il a beaucoup ri en regardant ses voisins d'un soir se mouvoir dans le monde de rêve et d'imaginaire de Messmer !

Voir toutes les actualités