Du 22 au 25 août se tiendra la Xième édition du Festival International de Théâtre de Rue d'Aurillac.

« Voilà 33 ans que nous prenons plaisir à être dans les rues, dans les villages, pour des moments de recherche et de créativité. A Aurillac, nous proposons un espace exceptionnel de liberté qui n’existe nul part ailleurs, et que nous souhaitons conserver pour l’éternité... » Une volonté clairement affichée par l’association Eclat et son directeur artistique Jean-Marie Songy : le Festival International de Théâtre de Rue d’Aurillac veut s’ancrer dans le paysage culturel français, tel un monument qui traverse les siècles en conservant tout son attrait.

Du 22 au 25 août à Aurillac (mais aussi en amont dans tout le Cantal), il poursuivra ce chemin. 18 compagnies officielles et plus de 600 compagnies de passage seront au rendez-vous. Parmi elles, des grands noms du monde des arts de la rue comme le « Cirque Trottola », la « Compagnie Carabosse », « Délices Dada », « Transe Express », « Les Chiens de Navarre » ou encore le « Théâtre de l’Unité ». En outre, les jeunes générations intègrent peu à peu les rangs : « Les Frères Troubouch » un peu fous ; Guillermina Celedon, fille de Mauricio, et sa compagnie « Plateforme » ; « Insectotròpics » et leur performance à 360°.

Un monument du monde culturel

Et oui, à l’aube de ses 33 ans, le Festival voit évoluer artistes et compagnies, toujours suivis de près par les spectateurs des débuts, et les descendants qui leur succèdent tant parmi les artistes que sur les bancs des festivaliers. En quête d’émotions, de découvertes, d’échanges, ils sont chaque année 130 000 à investir les rues d’Aurillac.

« L’engagement des collectivités auprès d’Eclat est un défi permanent, soulignent les représentants de l’Etat, de la CABA, de la Ville d’Aurillac, de la Région et du Département. Nous nous battons pour soutenir ce Festival qui est un moment important de la vie du territoire. C’est un lieu de réflexion artistique, un festival hors norme de par sa programmation, l’utilisation de l’espace public, sa relation de proximité au spectateur. »

Cette Xième édition questionnera la vie, les corps, les liens, et plus généralement notre société. Elle promet beaucoup de plaisir, de jouissance, mais aussi d’inconnues et de surprises. Longue vie aux arts de la rue, longue vie au Festival d’Aurillac !

Voir toutes les actualités