La CABA a procédé cet automne à l'extension du parking avion de l'aéroport d'Aurillac-Tronquières.

La CABA mène une politique d’investissement forte (environ 7,8 M€ engagés sur 2010-2020) sur l’aéroport d’Aurillac-Tronquières, véritable outil de désenclavement, d’attractivité du territoire et de soutien à l’activité économique.

Cet automne, elle a ainsi procédé aux travaux d'extension du parking avion. Derrière les baies vitrées du bâtiment de l'aérogare, ce ne sont plus 2 000 m2... mais 15 000 m2 qui permettent aux avions de ligne et d'affaire de stationner.

Décapage, empierrement, réseau pluvial, balisage lumineux, enrobés, marquage... : le temps du chantier, le stationnement de l'avion de ligne a été déporté à proximité de la station d'avitaillement. Par mesure de sécurité, la circulation des piétons étant interdite sur cette zone, une navette a été mise en place entre l'aérogare et cette aire de stationnement provisoire. Le parking est de nouveau accessible depuis début décembre.

Cette opération d'un coût de 980 000 € HT est financée à parité par la CABA et le Département du Cantal, avec le soutien de l'Etat (120 370 €) et de la Région Auvergne-Rhône-Alpes (240 000 € sollicités) au titre du CPER.

Conforme au Ciel Unique Européen

Ces travaux ont été engagés dans le cadre du Certificat européen de sécurité aéroportuaire délivré à l’aéroport d’Aurillac-Tronquières en décembre 2017. Le nouveau parking est ainsi conforme aux exigences du Ciel Unique Européen de l’Agence européenne de la sécurité aérienne. Il permet l’accueil de deux avions de ligne du type de ceux qui desservent la ligne aérienne Aurillac/Paris (50 sièges environ) et d’un appareil de plus petite capacité (20 sièges environ).

Voir toutes les actualités