version imprimableVersion imprimable de la page
source : www.caba.fr


Pépinière de logements

La pépinière de logement de la Contie est au coeur d’une expérience innovante : être en mesure de proposer un logement immédiat à de nouveaux arrivant porteurs d’un projets professionnels.

La ContieSitué à Marmanhac, le domaine de la Contie acquis en juillet 2004 par la Communauté d’Agglomération a désormais pour finalité de proposer des logements immédiatement disponibles pour les nouveaux arrivants porteurs d’un projet professionnel, dans le cadre d’une embauche, d’une mutation ou de la création/reprise d’une activité. La création de la Pépinière de logements constitue ainsi une innovation au plan national.
Le nouvel ensemble est de plus situé dans un cadre paysager remarquable et le projet a permis de valoriser le patrimoine bâti. Le domaine de la Contie date en effet du XIXe siècle (constitué à l’origine d’une exploitation agricole et d’une maison d’habitation) et présente une architecture caractéristique du pays : bâtiment en pierre, couverture en terre cuite, ouvertures centrées et encadrées de jambage en briques.

Réalisés d’octobre 2007 à juin 2008, les travaux ont porté à la fois sur la rénovation du bâtiment et des parties communes (couloir, escalier) et la création des appartements. Sous la maîtrise d’œuvre d’Isabelle Saunier, architecte DPLG (associée à Fernand Prévot et Bréhault ingéniérie), ces travaux ont été réalisés par 9 entreprises locales.

6 logements meublés du F1 au F5
La Contie
C’est le bâtiment annexe de La Contie, d’une surface de 488 m², que la Communauté d’Agglomération du Bassin d’Aurillac a fait réhabiliter, en conservant le caractère traditionnel du bâti.

6 logements individuels ont été créés : 

  • un logement de type F1 de 28 m² ;
  • deux logements de type F2 de 32 m² et 34 m² ;
  • deux logements de type F3 de 55 m² et 58 m² ;
  • un logement de type F5 : un de 81 m² en duplex + garage et cellier.

Les logements ont été entièrement meublés et équipés. Ils sont loués avec un mobilier complet, la literie, un lave-linge, un réfrigérateur, une cuisinière et une hotte.

Financement

Le coût de l’opération s’établit à 562 800 € TTC. La Communauté d’Agglomération l’a autofinancée à hauteur de 334 000 €, et a obtenu les soutiens financiers :
du Conseil Régional d’Auvergne (FRADDT) dans le cadre du Contrat Régional de Développement durable du Territoire Auvergne + à hauteur de 100 000 € ;
du Conseil Général du Cantal dans le cadre de la Convention de Développement territorial 2007-2009 à hauteur de 64 400 € ;
de l’Europe (Leader +) à hauteur de 64 400 €.